Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #science fiction catégorie

Un monde idéal où c'est la fin de J. Heska

Un monde idéal où c'est la fin de J. Heska

Synopsis:

Bienvenue dans un monde idéal !

Un monde idéal où la civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Dérèglement du temps ? Avènement de la magie ? Crise climatique irréversible ? Épidémie mondiale de mort subite ? Extra-terrestres maladroits ? Invasion de poireaux découpeurs de cervelles ? Crise de déprime globale ? Robots hors de contrôle ? Zombies entreprenants ?
Découvrez 100 histoires drôles, émouvantes, tragiques ou absurdes qui mènent à notre perte !

Mais c’est quoi Un monde idéal ? C’est une collection de livres reposant sur un concept tout simple qui a fait le succès du site Internet www.jheska.fr : des textes courts et percutants relatant des histoires basées sur des « et si » ?

Un livre parfait pour un petit moment de détente égoïste, dans le bus, à la pause déjeuner, le soir avant de se coucher ou à la plage !

Mon avis:

Je remercie les éditions Seconde Chance de m'avoir fait découvrir ce recueil de nouvelles et de me l'avoir offert en vesion PDF.

Je ne connaissais pas du tout cet auteur, ça m'a permis de le découvrir. Ce recueil de nouvelles se lit assez rapidement. Il n'y a pas beaucoup de pages, en version PDF 190 pages. On part vraiment dans des suppositions complètement déjantées, par exemple des armées de chatons attaquant des vampires. Ceci peut vous donner le ton de ce recueil de nouvelles. On peut se poser la question comment des chatons peuvent faire aussi peur à des vampires. On retrouve aussi des robots qui sont programmés pour certaines tâches, ça m'a un peu rappeler ceux dans Wall.E de disney. Il y a quelques nouvelles dont on retrouve plus tard la suite. Il y a beaucoup de références à Harry Potter ou certaines séries ou films.C'est un livre où l'on a pas besoin d'être très concentré. On part vraiment dans la science fiction où l'on finit toujours par "Un monde idéal ...".

C'est clair que dans ces nouvelles, c'est un monde où c'est vraiment la fin du monde. Il n'y a pas d'échappatoire.

Pour moi, ce livre vaut un 6,5/10.

Voir les commentaires

Soixante-six, tome 1: La prisonnière de Michel J. Lévesque

Résumé de l'éditeur:

Deux villes. Deux héros pris au piège. Deux histoires parallèles.

Soixante-six adolescents séquestrés. Un informateur désincarné. Des sentinelles terrifiantes. Une population exterminée. Des réalités contradictoires, qui s'effacent et changent au gré des nuits.

Que se passe-t-il à Tea Walls, petite localité américaine en apparence paisible? La jeune Alexia Lincoln y mène une vie banale jusqu'au jour où elle s'aperçoit que son monde n'est que mensonge et manipulation. Qui est-elle? Qui sont véritablement ses parents, ses amis, ses professeurs? Fiction, rêve ou réalité?

Au même moment, la ville de Hastings Horizon, en Californie est ravagée par une pandémie qui décime sa population à une vitesse fulgurante. D'où provient ce virus qui transforme ses victimes en zombies assoiffés de chair et de sang? Truand notoire, Jack Soho tente vainement d'éloigner ses proches de cette malédiction et assiste, désemparé, à l'inéluctable apocalypse. Entre souvenirs d'un braquage avorté et calvacade échevelée sur les routes de Californie, il finira par croiser le chemin de la Prisonnière, guidé par le mystérieux F. Christian.

Mon avis:

J'ai eu le privilège de découvrir ce livre en partenariat avec Livraddict et les éditions Hugo&Cie. Je remercie l'équipe de Livraddict pour m'avoir sélectionné et je remercie les éditions Hugo& Cie pour m'avoir offert ce livre.

C'est le premier livre de zombie que je lis. Je peux dire qu'au début, je me suis un peu perdue car  chaque chapitre est consacré soit à Tea Walls soit à Hastings Horizon. Je me suis un peu mélangée les pinceaux puis après quelques chapitres, on s'y fait. J'avoue qu'il m'a un peu fait penser à Resident Evil,à cause de l'histoire du virus (Zharvirus) qui se répand et transformant les gens en zombies. C'est du déjà vu. Mais au fur et à mesure de l'histoire, on remarque que ça n'a rien à voir. L'histoire est très bien construite et jusqu'à la fin, il y a des surprises. Plusieurs histoires imbriquées les unes dans les autres, des mémoires trafiquées; c'est vrai que ça fait penser au film Inception. Il y a aussi quelques références du film Matrix, c'est assez amusant. Pour ceux qui ont aimé ces films, ils adoreront ce livre.

Les personnages sont attachants, courageux et héroïques. certains se tirent de certaines situations et l'on se demande comment. Mais on comprend au fur et à mesure de la lecture qu'ils ont une aide précieuse.

J'ai bien aimé les  questionnements des personnages, qui finalement commencent à se douter de quelque chose. Mais dès qu'il y a trop de questions, il se retrouve avec une modification de leur mémoire. Mais heureusement quelqu'un les aide à préserver leur libre arbitre et les quelques souvenirs.Ce n'est autre que  F. Christian jouant sur les deux tableaux c'est-à-dire au niveau des deux villes, par contre on ne sera jamais qui il est. On sait pourquoi le titre du livre est soixante-six, ce chiffre revient assez souvent dans l'histoire mais on ne sait pas le pourquoi du comment. J'espère que l'on pourra en savoir plus dans le tome deux. 

Je pense que je lirai la suite car on reste sur sa faim à la fin.

Ce livre mérite un bon 7/10. Un livre que je vous conseille de découvrir. 

 

Voir les commentaires

Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer

link

Pour diminuer ma PAL (pile à lire), je me suis inscrite à une lecture commune qui se termine le 10 janvier 2011. Elle est organisée par Gerry29.

Quatrième de couverture:

La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-il la sauver?

Mon avis:

J'ai eu beaucoup de mal au début. L'histoire est assez longue à se mettre en place.

Le titre du livre résume bien l'histoire des âmes qui ne peuvent vivre sans un hôte lorsqu'elles ne sont pas sur leur planète d'origine. Elles ne font rien de travers et ont une vie bien rangée limite ennuyeuse.

On est bien loin des Twilight que Stephenie Meyer a écrit au paravent. On retrouve quand même une histoire d'amour où l'âme Vagabonde se retrouve déchirer entre deux hommes Jared et Ian.

On s'attache autant à Melanie qu'à Vagabonde. Vagabonde découvre les émotions à travers le corps de Melanie et se lie d'amitié avec son hôte. Pas facile d'avoir ses propres émotions, quand quelqu'un d'autre influence par ses souvenirs et ses propres pensées. Mais Vagabonde transmet à Melanie son calme et sa sagesse. Heureusement, l'auteur nous aide un peu dans les monologues entre Melanie et Vagabonde car il y a deux polices différentes. On voyage à travers les récits des autres planètes que Vagabonde a pu habiter à  travers ces différents hôtes.

Dans l'ensemble, c'est une très jolie histoire à découvrir pleine de compassion et d'amour. On se laisse prendre petit à petit. Il ne faut pas se décourager par le début de ce roman, la persévérance paye.

 Je lui attribue une note de 7/10.

Voilà les liens pour voir les autres avis des participants à cette lecture commune:

liliebook link, Gerry29 link, Setsuka link, Heclea link, Petitepom link, Pando' link,Sakina link, Aragorn,Lily, Mystix, Avalon, Scor13.
 

Voir les commentaires