Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

contemporain

2011-10-01T16:38:00+02:00

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

Publié par le grimoire de Tigrouloup

Couverture Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Résumé de l'éditeur:

Juliet, jeune écrivain londonienne, est en mal d'inspiration. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un fermier de l'île de Guernesey lui fournisse la solution? C'est par ce courrier anodin qu'elle découvre l'existence d'un cercle littéraire hors du commun, créé par les gens de l'île pendant la guerre pour tromper l'ennemi et embellir leur quotidien. Au programme, dégustation secrète de cochon rôti et partage de belles lectures. Au fil des lettres échangées avec les insulaires, Juliet s'attache à ces destins à la fois bouleversants et loufoques. Elle décide de partir à la rencontre de la petite communauté. Ce dont elle ne se doute pas encore, c'est que ce voyage changera à jamais sa vie...

Mon avis:

Cela fait un moment que ce livre est dans ma PAL. J'ai sauté sur l'occasion lorsque j'ai vu une lecture commune sur Livraddict organisée par Maxoo.

Quelle découverte! Je regrette presque de l'avoir laissé aussi longtemps dans ma PAL. C'est un magnifique livre émouvant, facile à lire, des personnages tellement attachant. J'avoue avoir eu les larmes aux yeux à cause de l'histoire de Remy. C'est un recueil de lettres écrites tout d'abord par Juliet, un écrivain d'article. Cela se passe en 1946 juste après la seconde guerre mondiale ( juste pour remettre dans le contexte). Un jour, Juliet reçoit une lettre de Dawsey, qui prend contact avec elle car il est en possession d'un de ces livres. Au fur et à mesure de la correspondance, on va savoir comment est né le fameux cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey. Et l'on va faire la connaissance de chaque membre de ce cercle littéraire. Cette correspondance va changer la vie de Juliet. Celle-ci était à la recherche d'un nouveau sujet de livre et elle va le trouver grâce à ce cercle. J'ai adoré ce livre très original et plein d'émotion. Je conseille à ceux qui n'ont pas encore lu ce livre, de faire sa connaissance.

Ce livre mérite bien un 10/10. Eh, oui! C'est un coup de coeur.

Les autres participants: Maxoo,  Aurélie, Bubblegirl67, Melisende, Kincaid40, Cajou,  Bavardelik, Electra, Taylor, Folfaerie,
Kourai, Sookie, Chtitepuce, Elise, Ethernya, Mia, Dingue-de-livres, Marmotte, Touloulou, Poisonauchocolat, Achille49, Calieb, Cerisia.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2011-09-14T10:48:00+02:00

Le mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti

Publié par le grimoire de Tigrouloup

Couverture Le Mec de la tombe d'à côté

Résumé de l'éditeur:

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodésirion. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis...

C'est le début d'une passion dévorante.

Mon avis:

C'est un livre qui se lit rapidement. Une rencontre incongrue entre deux personnes qui se rendent au cimetière sur la tombe d'un être aimé. Ils sont diamétralement opposé, l'une citadine cultivée et l'autre paysan et n'ayant pu continuer ses études.

L'auteur nous fait partager le point de vue de Désirée et celui de Benny. A chaque chapitre, on a le droit à une petite réflexion que se fait Désirée chaque jour. Comme le dit si bien le résumé, tout part d'un sourire échangé. Pourtant leurs pensées sont très négatives, car ils ne réfèrent qu'à l'entretien des tombes. Celle des parents de Benny est très excentrique et celle du mari de Désirée est très sobre. On se laisse facilement embarquer dans leur vie respective ainsi que dans leur passion amoureuse. Pourtant rien nous laissez croire qu'il partagerait ce sentiment. Ils sont vraiment attachants, ils attendent beaucoup l'un de l'autre mais ils ne sont pas prêt à faire des concessions pourtant ils partagent un sentiment très fort. Vont-ils arriver à dépasser leurs oppositions? Je vous laisse découvrir en le lisant.

C'est une lecture distrayante et farfelue par moment. Elle permet de faire une pause entre deux livres. On a pas besoin de réfléchir.

C'est un livre qui mérite bien un 7,5/10.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2011-04-23T07:08:00+02:00

Béa de Capri à Carnon de Paul Villach

Publié par le grimoire de Tigrouloup

Résumé de l'éditeur:

Non, jamais leur entourage n'aurait parié qu'ils pussent un jour se rencontrer: un homme et une femme se croisent pourtant et tombent follement amoureux l'un de l'autre.

Vont-ils pouvoir préserver le sanctuaire de leur amour d'interférences familiales, amicales et professionnelles pour vivre une expérience érotique d'une rare intensité?

Celle-ci commence par hasard à Capri, mais pas selon le cliché que cette île fait naître à l'esprit.

La jeune femme s'appelle Béa. Et le voyage qu'ils entreprennent est " le voyage des béatitudes".

Que leur réserve Carnon, un petit port de plaisance sans charme à deux pas de Montpellier?

C'est l'amant qui raconte, sans euphémisme ni litote, ni tige de jade ni vallée de cinabre crieront à l'indécence.

Dans son incandescence, l'érotisme a-t-il à se préoccuper de savoir s'il franchit ou non les bornes de l'indécence, puisqu'il est la mesure de la décence même?

Sous les grands vents qui emportent des êtres éphémères par milliards, les fouettent et les poussent à s'unir pour atteindre, par générations perpétuellement renouvelées, à l'immortalité de l'espèce humaine, l'érotisme est la seule oasis où se retrancher qu'un homme et une femme, promis à la mort, puissent s'inventer pour voler et goûter un court moment d'éternité .

Mon avis:

Ce livre m'a été offert par l'auteur et je l'en remercie.

C'est un livre qui est un hommage à Béa.

L'auteur nous permet de voyager à travers l'Europe notamment en Italie. On retrouve beaucoup de descriptions des paysages et des lieux, nous permettant d'imaginer ces lieux. J'ai bien aimé la partie sur Nice car c'est une ville que je connais bien. Je m'y voyais totalement.

L'auteur nous raconte une histoire d'amour où la passion est maîtresse.

Par contre, j'ai trouvé dommage qu'il y ait autant de scènes de sexe avec un langage vulgaire. Pour moi, c'était limite pornographique et quasiment à chaque instant dans les deux premières parties du livre. Je pense qu'il n'est pas nécessaire de faire autant de description pour décrire la passion. Je peux dire que ça m'a gâché  ma lecture. En résumé, trop de sexe! La troisième partie est épargné heureusement. Malheureusement, c'est la fin de l'histoire d'amour. C'est la rupture avec une mise au point sur 12 ans de vie commune.

Pourtant, en ayant lu le résumé, ce livre me tentait énormément. Mais j'ai été déçue par celui-ci. Il avait un bon dossier presse et le livre était pleins de promesses.

La couverture n'est pas très attrayante pour moi. Par contre, elle reflète bein le niveau culturel des voyages des deux personnages principaux.

    Une note de 4/10 pour ce livre.

 

Voir les commentaires

2011-01-23T17:22:00+01:00

Loin des bras de Metin Arditi

Publié par le grimoire de Tigrouloup

 

Quatrième de couverture:

L'institut Alderson est un pensionnat suisse pour fils de riches, au bord du lac Léman. Délaissés par leurs parents durant de longues années, ces enfants ont un seul refuge ce lieu rassurant, qui abrite leur solitude.

Mais l'établissement traverse des jours difficiles et pourrait changer de propriétaire. Aussi le petit cénacle des professeurs vit-il des jours angoissés.

Ici chacun panse une blessure ou dissimule un secret: un deuil, le vice du jeu, le déshonneur d'avoir été "collabo", le sentiment d'avoir été abandonné...

Dans ce refuge de destins brisés, la paroi des silences se fendille peu à peu, laissant à nu des êtres qui doutent autant d'aimer les autres que de s'aimer eux-mêmes.

Mon avis:

Une illustration appaisante qui fait penser à des vacances en montagne. C'est une histoire qui se passe à Lausanne en Suisse au bord du lac Léman, les paysages sont bien décrits. Tout ceci se passe en 1959.

L'auteur nous présente chacun des personnages dans les premiers chapitres. Mais au fur et à mesure de la lecture, on peut s'y perdre un peu. L'histoire se tient, l'avenir d'un internat de garçons menacé de fermeture si les désistements persistent. Ce pensionnat s'appelle l'institut Alderson créé par Georges Alderson décédé, maintenant à sa tête se trouve sa femme. L'institut est fréquenté par des garçons étrangers pour la plupart. Mais depuis que le directeur est mort, l'école perd des élèves tous les ans. Madame Alderson se retrouve devant des décisions à prendre pas toujours facile afin de diriger son institut.

Elle emploie sa soeur Gisèle, responsable de la lingerie et des petits (7-10 ans). Gisèle et Madame Alderson entretiennent des rapports incestueux.

Georges Alderson était homosexuel, il entretenait une relation avec Brunet surnommé "Brunette" par les élèves. Brunet vit avec sa mère et est passionné par la photographie. Ces photos sont en noir et blanc. Son sujet principal est le lac Léman. C'est un des professeur de l'institut.

Il y a Irène, "accro" à la roulette au casino, elle y passe tous ses salaires et ne paye pas ses loyers. Irène était marié à un allemand mathématicien qui travallait pour les nazis.

Monsieur Berthier, le fasciste, marié à une femme dépressive qui passe son temps en hôpital psychiatrique sous électrochocs.

Nadelmann enseigne l'allemand et est passionné par Kafka.

McAlistair enseigne l'anglais, diplômé de Yale et américain, espère que ça jouera en sa faveur.

Gülgül, professeur de sport et de danse de salon, également homosexuel qui a eu une enfance riche en émotion en Turquie. 

Vera d'Abundo débarque d'Italie pour remplacer son amie d'enfance Elena partie à Londres avec son petit ami. Vera est dépressive depuis qu'elle a perdu son fils unique et entretien avec son mari une relation limite platonnique. Elle se retrouve à avoir une relation avec un de ses élèves âgé de 18 ans Lenny.

L'institut Alderson emploie des professeurs avec des histoires lourdes de secrets, mais ils sont tous attachés à celui-ci pour une raison ou pour une autre.

Un livre qui se lit mais sans plus pour ma part.

Je lui attribue une note de 5/10.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog